Mise en ligne 22/09/2020

Proposé par Atmo Auvergne-Rhône-Alpes

J’évite de faire du sport à proximité de routes très fréquentées

Pourquoi ?

Mieux vaut éviter les zones qui concentrent les polluants : les grands axes de circulation, les rues étroites et bordées d’immeubles hauts, … Préférez les endroits moins passants ou mieux, les parcs et jardins publics.

Comment ?

Avec l’application Air to Go, vous pouvez connaître votre exposition sur votre trajet et choisir un itinéraire alternatif.
Selon l’Observatoire Régional de Santé d’Ile de France, le choix de l’itinéraire lors d’un trajet à vélo permet de jouer sur deux aspects (temps de trajet et densité de trafic de l’axe parcouru) qui influencent fortement l’exposition à la pollution de l’air. Ainsi, des itinéraires fluides pour les cyclistes et à l’écart des grands axes de circulation peuvent diminuer le niveau d’exposition aux polluants.
Dans une étude réalisée en 2015, l’observatoire régional de surveillance de la qualité de l’air en Occitanie (ex Oramip) a démontré que le choix d’emprunter un axe avec peu de trafic routier permet de réduire l’exposition moyenne du cycliste ou du piéton d’environ 40 % pour le dioxyde d’azote(NO2) et de 50 % pour les particules PM10.

En savoir plus

Ils s'engagent déjà

Voir les 7 participants

7
Participants

Je participe

Gain climat

Émissions évitées au regard du nombre de participants à l’action.
Valeur(s) exprimée(s) en équivalent CO₂

non évaluable

Gain air

Émissions évitées au regard du nombre de participants à l’action.

non évaluable

Gain énergie

Consommations d'énergie évitées au regard du nombre de participants à l’action.

non évaluable

Gain climat

Émissions évitées par habitant.
Valeur(s) exprimée(s) en équivalent CO₂

non évaluable

Gain air

Émissions évitées par habitant.

non évaluable

Gain énergie

Consommations d'énergie évitées par habitant.

non évaluable

Dans la même thématique