Mise en ligne 22/09/2020

Proposé par Atmo Auvergne-Rhône-Alpes

Je privilégie les circuits d’achat courts

Pourquoi ?

Les circuits courts ont une influence plutôt positive sur l’environnement. Mais la diversité de ces circuits ne permet pas d’affirmer qu’ils présentent systématiquement un meilleur bilan environnemental que des circuits plus « longs », notamment en terme d’énergie et d’émissions de gaz à effet de serre.

Tout d’abord, il est essentiel d’étudier l’ensemble du cycle de vie de l’aliment pour déterminer ses impacts : sa production, sa transformation, son conditionnement, son transport jusqu’au lieu de consommation. Les modes et pratiques de production sont beaucoup plus déterminants en matière de bilan environnemental que le mode de distribution, notamment pour les fruits et légumes et la culture de produits de saison.

Par ailleurs, plus de proximité ne signifie pas nécessairement moins d’émissions de gaz à effet de serre si les moyens de transport utilisés sont inadaptés, si la logistique n’est pas optimisée ou si le comportement du consommateur est inadéquat.
Dès lors qu’ils sont optimisés et sous certaines conditions, les circuits courts de proximité présentent un potentiel intéressant en terme de réduction de gaz à effet de serre.

Comment ?

« Paniers paysans » , AMAP, vente à la ferme ou marchés de producteurs, les circuits courts alimentaires apportent une réponse à des attentes sur les plans économique, social et environnemental pour le consommateur (juste prix, qualité, « quête de sens », …), mais aussi pour le producteur (sécurisation de son modèle économique, reconnaissance du métier) et le territoire (création d’emplois locaux, économie sociale et solidaire, lien social). Ils présentent donc un réel potentiel en matière de consommation durable et peuvent devenir un levier pour encourager l’évolution globale du système alimentaire (transport, saisonnalité, équilibre alimentaire, etc.)

Ils s'engagent déjà

Voir les 27 participants

27
Participants

Je participe

Gain climat

Émissions évitées au regard du nombre de participants à l’action.
Valeur(s) exprimée(s) en équivalent CO₂

non évaluable

Gain air

Émissions évitées au regard du nombre de participants à l’action.

non évaluable

Gain énergie

Consommations d'énergie évitées au regard du nombre de participants à l’action.

non évaluable

Gain climat

Émissions évitées par habitant.
Valeur(s) exprimée(s) en équivalent CO₂

non évaluable

Gain air

Émissions évitées par habitant.

non évaluable

Gain énergie

Consommations d'énergie évitées par habitant.

non évaluable

Dans la même thématique