Mise en ligne 22/09/2020

Proposé par Atmo Auvergne-Rhône-Alpes

Je limite l’usage de pesticides, je jardine vert

Pourquoi ?

Depuis le 1er janvier 2019, l’usage des pesticides chimiques (fongicides, insecticides et herbicides) est interdit dans les jardins de particuliers.
Cette mesure vise à protéger notre santé et l’environnement.

Rapportez vite vos produits dans la déchetterie la plus proche qui se chargera de leur destruction.

Renseignez-vous sur les solutions alternatives aux pesticides chimiques.

Comment ?

Pour lutter contre les mauvaises herbes :

    • Je désherbe de manière mécanique, manuelle ou thermique

Je verse de l’eau bouillante (eau de cuisson) sur les mauvaises herbes de la terrasse et de l’allée

  • Je fais des tontes hautes (6 à 8 cm) des gazons (pour limiter les germinations d’herbes indésirables et l’envahissement par la mousse)
  • J’aère le sol à l’aide d’un scarificateur pour lutter contre la mousse
  • Pour les allées sablées ou gravillonnées, j’installe une membrane géotextile qui empêchera les herbes indésirables de pousser et laissera pénétrer l’eau.

 

Pour lutter contre les maladies :

  • Je choisis des variétés horticoles et potagères résistantes
  • Je varie les cultures d’une année à l’autre pour éviter l’épuisement du sol et rompre le cycle des parasites
  • Je coupe les feuilles et tiges malades et les jette à la poubelle (ni dans le compost ni laissées au sol pour éviter toute contagion)
  • J’arrose au pied des plantes, pas directement sur leurs feuilles ou leurs fleurs

Pour lutter contre les ravageurs :

  • Je fais les bonnes associations de plantes ou le « compagnonnage » pour repousser les insectes indésirables
  • J’utilise des produits naturels ou à très faible toxicité (purins de plantes, cendres, soufre, savon noir…), si possible écolabellisés
  • Je pose des colliers anti-fourmis en cas de présence de fourmis, car elles favorisent le maintien des pucerons
  • J’installe des filets de protection contre les vers, chenilles, altises…
  • Je favorise la présence de prédateurs naturels (hérisson, perce-oreille, coccinelle, crapaud, mésange, lézard…) : fleurs toute l’année, paillis, haies variées, murets en pierre, petite mare, nichoirs et mangeoires…
  • Je place sous châssis ou cloches (en verre ou en plastique) mes jeunes plants dont les limaces sont friandes,

Pour entretenir mon sol :

  • J’enrichis mon sol avec des apports de compost mûr ou des « engrais verts »
  • Je ne laisse pas un sol nu : je le recouvre de paille, d’écorces, de tontes de gazon ou de broyat de branches (c’est bon pour l’aération et la souplesse du sol et ça limite le dessèchement et la prolifération des mauvaises herbes, et ça contribue à fertiliser le sol)

En savoir plus

Ils s'engagent déjà

Voir les 20 participants

20
Participants

Je participe

Gain climat

Émissions évitées au regard du nombre de participants à l’action.
Valeur(s) exprimée(s) en équivalent CO₂

non évaluable

Gain air

Émissions évitées au regard du nombre de participants à l’action.

non évaluable

Gain énergie

Consommations d'énergie évitées au regard du nombre de participants à l’action.

non évaluable

Gain climat

Émissions évitées par habitant.
Valeur(s) exprimée(s) en équivalent CO₂

non évaluable

Gain air

Émissions évitées par habitant.

non évaluable

Gain énergie

Consommations d'énergie évitées par habitant.

non évaluable

Dans la même thématique