Mise en ligne 22/09/2020

Proposé par Atmo Auvergne-Rhône-Alpes

J’utilise du bois sec de qualité et de petites bûches pour alimenter mon appareil de chauffage au bois

Pourquoi ?

Même s’il est neutre en terme de gaz à effet de serre, utilisé dans de mauvaises conditions, le chauffage au bois est une source non négligeable de polluants atmosphériques : particules fines (45% en moyenne sur l’année en Auvergne-Rhône-Alpes, et jusqu’à 75% certains jours d’hiver très froids) et autres composés nocifs pour la santé, notamment des Hydrocarbures Aromatiques Polycycliques (HAP). Ces émissions sont essentiellement causées par les foyers ouverts et les appareils peu performants, y compris lorsqu’ils sont utilisés de manière épisodique (agrément ou appoint).

De plus, utiliser des bûches avec 40 % d’humidité provoque une perte de rendement d’environ 25 % par rapport à des bûches avec 20 % d’humidité.

Comment ?

  • Utilisez du bois sec et de petites bûches réduit jusqu’à 40% les émissions de polluants. Vous optimiserez l’efficacité de la combustion.
  • Privilégiez les bûches de bois feuillu dense (hêtre, charme, châtaignier, chêne, frêne, robinier) : ils fournissent beaucoup d’énergie et procurent une plus grande autonomie à votre appareil. Les autres essences (feuillus tendres, résineux) sont plutôt réservées à l’allumage.
  • Approvisionnez-vous en bûches, plaquettes ou granulés porteurs de labels ou de marques de qualité (NF Bois de Chauffage, France bois bûches, Din+, EN plus, …). Les combustibles bois porteurs de mentions PEFC et FSC proviennent en outre de forêts
    gérées durablement.
  • N’utilisez surtout pas de bois souillé, peint, vernis… qui dégagent des substances toxiques (dioxine…) ou corrosives en brûlant et encrassent votre appareil. Ne brûlez pas non plus de déchets, quels qu’ils soient.
  • Ne mettez qu’une briquette de bois (aussi appelée bûche calorifique) à la fois car la chaleur qu’elle dégage est très importante. Ce sont de petites «bûches » de 20 à 35 cm de long, fabriquées par compression de bois déchiqueté, de sciures et de copeaux. Elles peuvent être utilisées dans les poêles à bûches. L’ADEME déconseille d’utiliser, la nuit, des briquettes de nuit, car elles émettent plus de polluants.
  • Utilisez des bûches avec une faible proportion d’écorce.
  • Ne mettez pas de bûche ni de bois déchiqueté dans un poêle à granulés sous peine de détériorer votre appareil.
  • Choisissez des bûches sèches qui :
    – ne présentent ni champignons, ni moisissures ;
    – ne montrent pas de teinte verte sous l’écorce qui doit se détacher facilement;
    – comportent des petites fissures qui irradient à partir du centre;
    – sont légères et résonnent quand on les cogne l’une contre l’autre;
    – donnent des flammes bleues quand elles brûlent.
  • Le taux d’humidité ne doit pas dépasser 20 % pour le bois, 30% pour les plaquettes et 10% pour les granulés et les briquettes.

Ils s'engagent déjà

Voir les 8 participants

8
Participants

Je participe

Gain climat

Émissions évitées au regard du nombre de participants à l’action.
Valeur(s) exprimée(s) en équivalent CO₂

  • -5,2 tCO2

Gain air

Émissions évitées au regard du nombre de participants à l’action.

  • -3,4 kgNOx
  • -37,6 kgPM10

Gain énergie

Consommations d'énergie évitées au regard du nombre de participants à l’action.

non évaluable

Gain climat

Émissions évitées par habitant.
Valeur(s) exprimée(s) en équivalent CO₂

  • -650 kgCO2

Gain air

Émissions évitées par habitant.

  • -0,4 kgNOx
  • -4,7 kgPM10

Gain énergie

Consommations d'énergie évitées par habitant.

non évaluable

Action évaluée par :

Atmo Auvergne-Rhône-Alpes, le 10 aout 2020

Dans la même thématique